Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

LE LIVRE NOMADE

Cet article est reposté depuis le blog des écrivains colporteurs et des artistes.

 

 

 

 

l-ete.jpgLe livre nomade.  Le livre libre.

Un livre vient d’être laissé à la gare de Sète.  « l’été de la dame en blanc »
C’est un livre nomade en partance pour « on ne sait où ».
Celui qui le trouve est prié de le lire, de l’abandonner, non de le déposer, dans un autre endroit, gare, aéroport, abri-bus ou abri de tram, ou ailleurs, pour qu’il voyage.
Le lecteur est invité à nous envoyer une carte postale, à GARDIOLAREM 36 chemin de la poule d'eau 34110 VIC LA GARDIOLE, de l’endroit où il le dépose après l’avoir lu, ou un mail pour nous faire part de ses impressions.
Pour cela, rendez-vous sur le blog de clair de plume : http://clairdeplume34.over-blog.com
Nous  raconterons, aux lecteurs de notre blog et de notre revue GARDIOLAREM, le périple du livre nomade.
A condition que le lecteur joue le jeu.
Un livre, c’est fait pour être lu.  Ce n’est pas une possession, il s’ennuie sur les rayonnages d’une bibliothèque.
Laissons-le libre.
Si vous voulez faire de même, et abandonner votre livre préféré, faites-le nous savoir sur notre blog ou en écrivant à : GARDIOLAREM  36 chemin de la poule d’eau 34110 VIC LA GARDIOLE

Voir les commentaires

Moments de vie d’un tube de cigarette

Moments de vie d’un tube de cigarette

20h 11 Je sommeille dans une grande boite près de de mes congénères. Tout blanc, tout propre bien aligné je rêve de liberté.
20 h 12 Oh ! tangage ! nous sommes ballotés par des mains fébriles.
20 h 13 Encore une grande secousse, puis soudain la lumière ! Une main, deux doigts me saisissent. Je suis le Choisi !
20 h 14 Le pouce et l’index me glissent, que dis je m’insèrent dans une petite machine
20 h 15 La petite machine est remplie de tabac
20 h 16 La tête la première je suis propulsé dans la machine, obligé d’ingurgité tout le tabac qui s’y trouve
20 h 17 Gonflé comme une baudruche, après un aller et retour dans la machine, je me retrouve entre un index et un majeur qui sentent le tabac froid
20 h 18 Je m’envole, atterrissage entre deux lèvres, je suis enserré !
20 h 19 Au feu ! La flamme s’approche, chaude elle devient brulante, je brule, je pars en fumée
Priez pour mes cendres, je vais mourir !

http://hannuaire.fr/i/vert.png

annuaires de referencement - référencement bing gratuit - petite annonce massage - tv en ligne - yes messenger gratuit

 

Moments de vie d’un tube de cigarette
Hire Me Direct

Voir les commentaires

Douleurs dentaires en Chine

Les douleurs dentaires de Benoit ont réapparues dans la nuit. La nuit précédente nous l'avons passée "blanche" totalement. J'avais ramené de France un tube d'aspirine et du lexomil. Je l'ai donc soigné avec les médicaments « de fortune » que j'avais.

Ce matin il se plaignait encore de ses dents. Je suis donc allée sur le net dans le site translate pour traduire « paracetamol », me disant que le doliprane est efficace contre la douleur.

J'ai donc copié le mot paracetamol non pas en idéogrammes chinois mais en écriture qui pour nous est courante. Munie de mon petit carnet, je me suis rendue chez la pharmacienne qui m 'avait deja comprise lorsque j'ai tenté de lui expliqué que je voulais un pulverisateur pour la rhinite de mon fils. Celle-ci m'avait donné un médicament efficace, donc j'ai confiance.

J'arrive donc dans la pharmacie munie de mon petit carnet bleu à la page de la traduction du fameux médicament. A ma grande surprise elle comprend tout de suite et me dit non d'un hochement de tête.

Je la suis vers le rayon ou elle se dirige et me donne une boite qui n'a pas du tout l'apparence de contenir un analgesique. Devant mon air dubitatif elle se dirige donc vers un autre rayon en me donnant une autre boite sur laquelle est ecrit : Diclofenac. Là je lui dis oui, mais elle continue de parler en chinois avec une intonation de persuasion, en me montrant les deux boites. Donc j'achete les deux boites.

Et je ramene mes tresors à Benoit, mais nous ne connaissons pas du tout la posologie ! Heureusement benoit lit un peu le chinois. Ouf deux fois par jour !

Nous sommes sauvés.

Dans la résidence
Dans la résidence

Dans la résidence

Voir les commentaires

La colère vieillit et le rire rajeunit. -Qian Da Xin

La colère vieillit et le rire rajeunit. -Qian Da Xin

Hire Me Direct

Voir les commentaires

Dansons en Auvergne

Dansons en Auvergne

Voir les commentaires

Samedi jour de marché

Bonjour samedi !

Eh voila un mois que je suis à Pekin !

Un mois que je n'ai pas vu une goutte de pluie, il me reste encore un peu plus d'un mois et demi profitons pour découvrir la vie des chinois.

Hier nous avons dégusté une succulente soupe sucrée, un délice.

(Ce sera la première photo).

Il faut marcher de longues heures dans les avenues de Beijin envahies par les automobiles et les bicyclettes, qui se reservent la priorité, pour mesurer la vitesse des changements aujourd’hui à l’œuvre dans ce pays. Pekin (Beijin) est une ville-chantiers hérissée de grues et de tours modernes.

soupe sucrée
soupe sucrée

soupe sucrée

Et me voici avec une nouvelle coupe de cheveux

Impossible de refaire mes racines les chinoises sont brunes

ouep toute seule pas facile de se photographier

ouep toute seule pas facile de se photographier

Donc je disais nous sommes jour de marché, comme en France !

Les chinois ne se compliquent pas la vie : tout est au sol

C'est mieux non la coupe, ça c'etait AVANT

C'est mieux non la coupe, ça c'etait AVANT

Tout est au sol et les poissons dans la cuvette bleue sont vivants !

Tout est au sol et les poissons dans la cuvette bleue sont vivants !

Voir les commentaires

Pekin : les Hutongs

Voir les commentaires

L'ami

Toi l'ami

qui jamais

ne faiblit

pourrais je

t'apporter

toute sérénité

dans tes yeux

partons vers d'autres cieux

ensemble "Setons "

ensemble « bretonnons »

Voir les commentaires

L'ami

L'ami

Voir les commentaires

La Chine suite

Bonsoir tout le monde !!!

Voir les commentaires

1 2 3 > >>